Actualités

MOUILLAGE CHAUSEY

MOUILLAGE CHAUSEY
 Dans le cadre de la mise en place de la ZMEL (Zone de Mouillages et
d’Équipements Légers), le Conservatoire du littoral a missionné la société
Iroise-Mer TSM afin de procéder à des travaux de mise à niveau sur les
équipements visiteurs du Sound.

La durée des travaux est estimée à 5 jours. Le chantier nécessitera la
libération de tous les postes visiteurs (cette mesure ne concerne donc pas les
tangons individuels) afin de permettre l'intervention des équipes de la société
Iroise-Mer. Celles-ci travailleront à partir d’un navire d’intervention appelé le
TSM PENZER, spécialement adapté à ce type d’opération.

Le coût des travaux s’élève à 106 000 €. Ce montant, intégralement pris en
charge par le Conservatoire du littoral, n'affectera pas le budget de la ZMEL. Il
est ici rappelé que les dépenses liées à l'accueil des plaisanciers seront
financées par les redevances des visiteurs.

L'opération, préparée sur la base d'un état des lieux établi cet hiver par la société "Bretagne
Plongée", concernera les anciennes lignes CCI ainsi que la zone d'échouage sous la Chapelle. Elle a
été élaborée en concertation avec le groupe de travail "plaisance" qui réunit, outre les représentants
du SyMEL, du Conservatoire du Littoral et de la Mairie de Granville, plusieurs associations
représentants les usagers.

Concrètement, les chaînes-mère des lignes visiteurs seront retendues et renforcées par des pattes-
d'oie aux extrémités et des blocs intermédiaires ensouillés dans le sable ; les flotteurs actuels seront
remplacés par des bouées de 200 L de couleur jaune munies d’anneaux pour faciliter la prise de
coffre. Le filin mixte actuellement en place sera intégralement remplacé par de la chaîne. Le nombre
d’emplacements visiteurs restera le même. Toutes ces dispositions permettront d’améliorer le
confort et la sécurité des mouillages visiteurs. La navigation dans le Sound s’en trouvera également
facilitée.

Sous la Chapelle, la zone d'échouage sera désormais délimitée au Nord par une chaîne-mère
permettant l'amarrage des navires de passage. Ce dispositif permettra aux bateaux visiteurs qui
viendront mouiller sous la Chapelle de s’amarrer sur cette chaîne-mère côté Nord, au lieu de mouiller
sur plusieurs ancres comme ils le faisaient jusqu’à présent. Ceci résoudra le problème des bateaux
qui venaient s’échouer sur ces ancres. Un flotteur jaune complètera le dispositif afin de matérialiser
un chenal d'accès à la grève des Blainvillais.

mis en ligne mai 2019 Jean-Luc Le Roux site APH